AT&T prétend être le premier opérateur américain à atteindre des vitesses de 5G gigabits

Nous savons que de grands opérateurs américains comme AT&T ont l’intention de déployer des réseaux 5G cette année, mais les tests de vitesse initiaux qui ont été découverts ont montré que le réseau 5G d’AT&T était en fait très lent. Pour les clients d’AT&T qui pourraient s’inquiéter de ce que cela signifie pour l’avenir du réseau 5G de l’opérateur, ne vous inquiétez pas, car il semble que l’opérateur ait réussi à inverser la tendance en un temps relativement court.

AT&T a récemment annoncé qu’au cours de ses essais, elle a réussi à atteindre des vitesses gigabit sur son réseau 5G, ce qui en fait le premier opérateur aux États-Unis à le faire. Le transporteur se vante d’avoir réussi à atteindre ces vitesses en utilisant le Nighthawk 5G Mobile Hotspot de Netgear, ce qui signifie que selon votre matériel à la maison ou au bureau, vous pouvez ou non connaître des vitesses similaires.

A lire en complément : Android Q beta sera ouvert à encore plus d'appareils que l'an dernier Pie beta

L’opérateur s’était déjà fait critiquer pour avoir choisi de mettre à jour les téléphones de son réseau et d’y afficher l’icône « 5G E », bien que ces téléphones soient en fait en 4G, et non en 5G. C’était d’autant plus gênant pour le transporteur que lors de nos tests de vitesse, il s’est avéré que, bien qu’appelé « 5G E », les vitesses d’AT&T étaient en fait plus lentes que les réseaux 4G de T-Mobile eux-mêmes.

Cela dit, il est bon de voir les réseaux 5G d’AT&T atteindre des vitesses gigabit, mais c’est encore loin de ce que SK Telecom en Corée a réalisé, où avec l’utilisation de la triple agrégation, l’opérateur a réussi à atteindre des vitesses 4Gbps avec le Samsung Galaxy S10 5G.

A voir aussi : OnePlus 7 Pro bénéficie d'une remise étonnamment rare

Source : AT&T