Comment reconnaître un câble coaxial ?

 

Les câbles coaxiaux sont très utilisés pour la conception de projets électroniques. Ils sont présentés comme le meilleur système de câblage pour les applications de transfert de données. Ils permettent en effet une bonne transmission de données issue de signaux numériques et analogiques. Les câbles coaxiaux sont très utilisés dans les habitations comme dans les locaux professionnels. Vous êtes donc souvent en contact avec ces derniers sans toutefois les reconnaître. Découvrez alors dans les lignes à suivre toutes les informations pour reconnaître un câble coaxial.

A découvrir également : La gestion du parc informatique à Toulon est désormais simplifiée

Les câbles coaxiaux, leurs composantes, leurs caractéristiques et leurs capacités 

Un câble coaxial est généralement un câble de cuivre central unique plein. C’est le câble principal. Ce cuivre central est entouré d’un isolant. Ce dernier est aussi entouré d’un matériau conducteur maille ou de type feuille tresse. L’ensemble est recouvert d’une gaine extérieure pour protéger le câble des tensions extérieures, de la poussière et des interférences.

L’isolant constituant le câble permet de séparer le câble principal de la tresse et confère ainsi au câble coaxial des propriétés diélectriques. Ce qui permet une bonne performance et améliore la connectivité de ce dernier. En effet, le câble principal assure la transmission de données. Le câble tressé quant à lui fait office de mise à la terre.

A voir aussi : Quel Samsung remis à neuf choisir ?

Le câble coaxial est principalement caractérisé par sa valeur de l’impédance. C’est l’un des facteurs qui détermine la nature du câble. L’impédance est le taux de transfert de puissance et l’atténuation que peut atteindre le câble par rapport à sa longueur. L’impédance peut varier au niveau des deux extrémités du câble. Il faut alors s’assurer que les valeurs sont égales pour des performances et une utilisation optimale.

Les câbles coaxiaux prennent en charge des vitesses de transfert de données de 10 à 100 Mo/s, et cela, en fonction de leur type. Ils peuvent être équipés de plusieurs types de connecteurs. Ces collecteurs sont généralement de type UHF et BNC. 

Les différents types de câbles coaxiaux

Ils existent plusieurs types de câbles coaxiaux. Tous n’ont pas les mêmes capacités de transfert de données et ne sont pas destinés pour les mêmes utilisations. Notons que les câbles coaxiaux sont surtout de deux catégories. Les câbles coaxiaux fins et les câbles coaxiaux épais. Cependant, il existe essentiellement 5 variétés de câbles coaxiaux sur le marché à savoir : les câbles RG-59, les câbles RG-6, les câbles RG-8, les câbles RG-174, les câbles H155. Presque tous ces types de câbles ont la même apparence. 

Le câble coaxial fin est reconnaissable par les caractéristiques suivantes : il a un diamètre de 6 millimètres, un fil flexible, une longueur maximum de 185 mètres. Le câble coaxial fin a un débit de 10 Mb/s et une impédance de 50 Ohm.

Le câble coaxial épais quant à lui a un diamètre de 12 millimètres, un fil rigide, une longueur de 500 mètres. Il a le même débit que le câble coaxial fin (10 Mb/s). Mais son impédance est nettement supérieure et est de 75 Ohms. 

En somme, les câbles coaxiaux permettent de véhiculer un volume important de données sur de longues distances. Ils sont facilement reconnaissables de par leurs composantes que sont : le fil de donnée (en cuivre), l’isolant interne, le maillage de masse et l’isolant externe.