Devialet Phantom Reactor 900 Bluetooth haut-parleur d'examen : petit oeuf, son énorme

Devialet est une société audio française qui s’est fait un nom dans la communauté audiophile pour ses amplificateurs uniques. Mais sa véritable prétention à la gloire est le Phantom : un haut-parleur de vingt-cinq livres en forme d’œuf qui souffle dans l’esprit de presque tous ceux qui l’entendent.

Ce Phantom original utilise un noyau en aluminium pour créer jusqu’à 1,2 tonnes de pression afin d’émuler une armoire de grande taille dans un petit emballage. Avec des haut-parleurs de graves à déclenchement latéral qui bougent comme des fous et une technologie sérieuse et intéressante à l’intérieur, ainsi que jusqu’à 4 500 watts de pompage à travers le modèle haut de gamme Gold, baisser de 1 800 $ à 3 000 $ par enceinte est soudainement logique une fois que vous l’entendez.

A lire en complément : AT&T prétend être le premier opérateur américain à atteindre des vitesses de 5G gigabits

Nous avons passé en revue le Phantom Silver de milieu de gamme, et nous l’avons absolument aimé. Il n’y a rien de tel sur le marché. Mais maintenant, Devialet a rebaptisé le Phantom en Phantom Premier et a présenté un petit frère à l’orateur, le Phantom Reactor. Avec un quart du volume total et moins des deux cinquièmes du poids, c’est une enceinte minuscule. Mais c’est Devialet, donc tu sais que ça ne décevra pas.

Vue d’ensemble

  • Prix : 1 350 $ (1 090 $ pour la version 600W)
  • Puissance : 900W
  • Réponse en fréquence : 18Hz à 21kHz
  • Niveau sonore : 98 dB à 1 mètre
  • Connectivité : Bluetooth, combo 3.5mm/prise optique, Airplay, UPnP, Spotify Connect
  • Dimensions : 219mm x 168mm x 157mm
  • Poids : 9.5 lbs
  • Où acheter : Devialet, Amazon

Le Phantom Reactor suit de près la conception du Phantom original, bien qu’il soit beaucoup plus petit et beaucoup plus élégant. Cet aspect parfaitement rond est remplacé par des côtés plus plats, et c’est une solide amélioration par rapport à la forme en forme d’œuf du modèle précédent. Au moins, ça a l’air plus normal. C’est toujours frappant, et même si certains ne sont pas d’accord, c’est très beau à voir.

A voir aussi : Pourquoi suivre des blogs sur les nouvelles technologies ?

À l’avant, vous trouverez un haut-parleur large bande en aluminium situé sous la grille à fleurs. La bague qui l’entoure n’est pas un haut-parleur comme sur le Phantom ; au lieu d’un haut-parleur médium et d’un tweeter séparés, Devialet a opté pour un seul haut-parleur pleine gamme. Sur les côtés, enveloppés de deux panneaux en acier inoxydable, se trouvent les haut-parleurs de graves en aluminium. Ce sont les vedettes du spectacle, qui bougent comme des fous en jouant de la musique.

En plus, vous trouverez quelque chose de nouveau sur les enceintes Devialet : un panneau de contrôle tactile. Le Fantôme n’avait aucun contrôle, donc c’est un changement bienvenu. Vous pouvez jouer/pause, changer le volume, activer Bluetooth et vous connecter à un téléphone exécutant l’application Devialet.

A l’arrière, sous le dissipateur se trouvent les ports et un seul bouton. Vous y trouverez un port Ethernet (pour une meilleure connexion de streaming), une prise mixte analogique/optique de 3,5 mm et un port d’alimentation. Le bouton d’alimentation vous permet de forcer le haut-parleur à s’endormir, mais il est vraiment rigide et mou. C’est une qualité anormalement basse pour Devialet. La bonne nouvelle, c’est que le câble d’alimentation jaune massif de l’enceinte pleine grandeur a disparu, remplacé par un câble blanc fin.

Dans l’ensemble, le design est impressionnant et très lourd. À 10 livres, il est étonnamment lourd pour sa taille. Mais tous les matériaux sont solides et, avec un étui Cocoon à 269 $, vous pouvez même voyager avec.

Si vous n’êtes pas prêt à laisser tomber les 1 350 $ sur le réacteur 900, vous pouvez vous procurer le réacteur 600, plus économique, pour 1 090 $. Vous sacrifierez 300 W et un peu de pression sonore, mais vous obtiendrez toujours le même design et les mêmes haut-parleurs.

Qualité du son

Avant de parler de la qualité audio réelle, parlons de ce que Devialet a fait pour que cette enceinte se démarque. Tout comme son grand frère, il utilise un amplificateur ADH (analogique numérique hybride). Il crée également des sons en dessous du seuil auditif humain, mais pas beaucoup. Les humains peuvent entendre jusqu’à 20Hz, et ce haut-parleur peut produire 18Hz audio. Cela provoque généralement l’impact et les « frissons » que vous ressentez. Et au lieu d’une grande armoire, le réacteur utilise une chambre scellée à l’intérieur pour produire de grandes quantités de pression, simulant la taille de l’armoire et créant le  » son déraisonnable  » que Devialet affirme à partir d’un si petit emballage.

Et le son est déraisonnable ! Cette chose devient très bruyante et crée des quantités folles de basses pour sa taille. Les deux woofers sur les côtés bougent comme des fous et créent une quantité surprenante de mouvement d’air autour d’eux. C’est vraiment un spectacle. Les basses sont définitivement au centre de l’attention du réacteur, car rien de cette taille ne peut créer un tel impact physique. Bien sûr, une page d’accueil Google Home est grave, mais tout cela est superflu dans le bas de l’échelle. C’est le genre de basse que vous pouvez sentir dans votre poitrine.

Les aigus sont incroyablement clairs et détaillés également, faisant ressortir des parties de musique que vous n’avez peut-être jamais entendues auparavant. Ce n’est pas un tweeter sophistiqué en titane, mais il est très compétent. Et même à plein volume (et le plein volume est très fort), il n’y a absolument aucune distorsion. Le volume maximum peut facilement remplir une grande pièce d’un son dont il est difficile de parler. Tout cela malgré le fait qu’il ne supporte pas un codec Bluetooth sophistiqué comme aptX HD. Là où l’absence de celui-ci serait très perceptible dans les écouteurs, le réacteur ne semble pas souffrir autant.

Le seul problème que j’ai avec le son, c’est qu’il n’a pas l’air « plein », on dirait presque qu’une partie du médium est tamisée. Les aigus sont clairs et brillants, les basses sont nettes et puissantes, mais entre les deux, il n’y en a pas assez. Il finit par sonner un peu concentré sur les aigus, contrastant avec la signature sonore chaude du Phantom Silver. Il lui manque certainement dans ce département, même comparé à des enceintes moins chères. Cependant, le son n’est jamais dur ou grinçant. Les aigus sont lisses et doux pour les oreilles, même à des volumes sauvages.

J’ai opposé le réacteur 900 à 1 350 $ au Master & Dynamic MA770 à 1 800 $ et au Devialet Phantom Silver à 2 390 $ (qui produit une puissance phénoménale de 3000 W). C’est le moins cher du lot, mais il est bon de voir comment il se compare à d’autres dans une fourchette de prix élevée. Il est à noter que les deux sont beaucoup plus gros que le Reactor, avec le MA770 qui domine le duo Devialet.

Le Phantom Silver et le MA770 ont tous deux un son beaucoup plus « plein », chaque partie de la gamme de fréquences étant bien représentée. C’est le cas à tous les niveaux de volume, le MA770 est délicieusement chaud et plein en tout temps. Le MA770 et le Reactor sont incroyablement similaires compte tenu de la différence de prix et de taille, le MA770 n’étant pas beaucoup plus bruyant. Bien sûr, l’enceinte Master & Dynamic a des aigus bien supérieurs grâce à son tweeter en titane, et même avec une puissance de 100W, elle pompe beaucoup plus de graves à plein volume. Mais le Reactor tient le coup, et même les basses déformées (comme dans « ilomilo » de Billie Eilish) sont mieux et plus nettes. Le Phantom Silver est le meilleur des deux, mais il est définitivement dans une ligue à part.

Mais je dirais que la meilleure partie de ce haut-parleur n’est pas l’expérience du volume complet. C’est en fait l’expérience de faible volume qui est vraiment spéciale. Avec toutes les autres enceintes sur le marché, y compris la MA770 bien-aimée, vous n’obtenez pas beaucoup de basses jusqu’à ce que vous l’augmentez. Il faut vraiment avoir un woofer pour créer de l’impact. Ce n’est pas le cas avec la gamme Devialet. Peu importe le volume, vous obtiendrez un impact décent. Même à 40 %, un volume d’écoute raisonnable sur lequel vous pouvez parler, le son est aigu et grave. Cela fait du Reactor un haut-parleur extraordinaire pour l’écoute à faible volume et le rend très spécial à cet égard. Alors que le MA770 sonne mieux à plein régime, le Reactor sonne certainement mieux à un tiers.

Tous ces tests ont été effectués par le biais de la connexion Bluetooth typique. Le haut-parleur prend en charge l’audio 24 bits via UPnP (Universal Plug and Play), vous pouvez donc télécharger une application appelée BubbleUPnP pour le streaming et vous pouvez même en tirer encore plus de son. Et si vous voulez un son encore meilleur, associez-en deux ensemble à l’aide de l’application et faites-vous une véritable installation stéréo… à un prix deux fois plus élevé. Mais honnêtement, tu n’en as vraiment pas besoin.

Ce que je préfère dans l’expérience Devialet, c’est sa gestion de la connexion Bluetooth. Autrement dit, il ne se connectera pas automatiquement à votre téléphone lorsqu’il s’approche. De nombreux haut-parleurs (au moins ceux qui sont principalement branchés sur une source câblée) en souffrent, ce qui vous oblige à les débrancher ou à vous y connecter à chaque fois que vous entrez dans votre maison. Les haut-parleurs d’étagère de bibliothèque de moteur audio ont ce problème, et vous simplement ne voulez pas être relié à un dispositif de Bluetooth à tout moment. Avec le Phantom Reactor (et le Phantom plus grand), il n’y a pas de reconnexion automatique. Vous devez vous diriger vers les paramètres Bluetooth et appuyer dessus pour vous reconnecter, et c’est tellement pratique et avant-gardiste.

Logiciels

Vous pouvez utiliser le haut-parleur comme un haut-parleur Bluetooth dédié en appuyant simplement sur le bouton Bluetooth en haut, mais vous vous rendriez un mauvais service. Non seulement vous ignorez les mises à jour logicielles disponibles via l’application, mais vous diffusez également de la musique en streaming de manière inférieure (bien que ce soit le moyen le plus simple).

L’application Devialet est différente de l’application Spark pour le Phantom. Là où l’application Spark permettait le streaming de contenu local via WiFi, ainsi que des contrôles avancés comme la configuration de plusieurs salles, cette application Devialet ne permet pas le streaming WiFi depuis votre téléphone. Cependant, l’application est simple et bien conçue. Vous obtenez quelques commandes de base de médias, un gros anneau de volume autour d’eux (et glisser n’importe où autour de cet anneau ajuste le volume plutôt que d’être limité à une ligne fine), et quelques options de streaming en bas. Vous pouvez activer Airplay (si vous avez des produits Apple), Spotify Connect et le streaming UPnP.

J’aimerais que l’application ait plus de fonctionnalités, comme un égaliseur ou plus de connexions que Spotify. Mais Devialet supporte ses produits depuis longtemps, il est donc probable que nous verrons d’autres fonctionnalités venir dans le futur via les mises à jour. Le support stéréo est déjà là, et le support multi-pièces est à venir si vous voulez acheter plus d’une de ces choses.

Extras

Si vous payez plus de mille dollars pour un haut-parleur, vous pouvez parier que les accessoires ne seront pas bon marché. Dans le style classique de Devialet, l’entreprise a sorti quelques accessoires au design saisissant et aux prix farfelus.

Le Cocoon susmentionné est un étui de transport de 269 $ avec une coque imperméable et des poignées en aluminium. Il est disponible en Gris Mercure, Orange Jupiter et Bleu Neptune. Près de 300 $, c’est fou pour une mallette de transport, mais avec sa petite taille et sa forme unique (et ses haut-parleurs de basses potentiellement délicats), c’est un accessoire cool.

L’autre accessoire s’appelle Legs et n’est qu’un support de 19 pouces de haut avec trois fines pattes blanches. C’est définitivement intéressant à regarder et vous coûtera $169.

Réacteur fantôme Devialet Evaluation : star_fullstar_fullstar_fullstar_fullstar_fullstar_fullstar_50 (4.5 / 5)

Le Bon

  • Un son étonnant à partir d’un petit boîtier
  • Les basses ont un impact réel, même avec des volumes plus faibles.
  • Simple et facile à utiliser
  • Peut être enchaîné ensemble sans fil pour la stéréo

Les mauvais

  • Le prix est élevé
  • L’application manque d’options de streaming
  • Pas d’aptX
  • Le son pourrait être plus riche à mi-parcours.

Le Devialet Phantom Reactor prend tout ce qu’il y a de bon à son frère massif et coûteux et le transforme en un petit facteur de forme. Non seulement cela, mais il le fait aussi à un prix beaucoup plus abordable. Du volume fou à la basse sauvage, en passant par le spectacle de haut-parleurs de graves qu’il met en place, c’est une enceinte pour la maison incroyable. Il ne vous submerge jamais avec des basses, il sonne étonnamment bien à bas volume, et il est relativement facile à utiliser.

Placez-le n’importe où dans la maison, et il ne prendra pas beaucoup plus de place que deux Google Homes. Mais il vous permettra de profiter de votre musique comme si elle était destinée à être appréciée. C’est le point de vue de Devialet sur l’orateur de tout le monde, quelque chose que la personne moyenne peut se permettre. Et malgré ses défauts, ils l’ont fait sortir du parc.