Huawei travaille à nouveau avec SD Association, Wi-Fi Alliance et JEDEC.

Huawei n’a pas réussi à prendre beaucoup de pauses ces dernières semaines. Grâce à une décision du ministère américain du commerce, la marque chinoise a vu d’innombrables entreprises américaines couper toutes leurs transactions avec elle. Il s’agit notamment de Google avec leurs services Android ainsi que des marques auxquelles vous ne vous attendriez pas, comme l’Association SD et la Wi-Fi Alliance.

Si vous voulez un aperçu détaillé de la situation de Huawei, consultez notre article de synthèse pour lire tout ce que nous savons jusqu’ici. Mais Huawei a enfin un peu de marge de manœuvre. Grâce au sursis de 90 jours de l’interdiction, Google a rétabli la licence Play Store de Huawei et leur a permis de prendre en charge et de mettre à jour les appareils existants, au moins pour le moment. Et maintenant, d’autres entreprises ont fait de même. L’Association SD, la Wi-Fi Allience et JEDEC ont rejoint Google pour travailler à nouveau avec la société.

A lire en complément : Optimisez votre commerce avec une borne tactile

Les deux premiers sont évidents : ils fournissent les spécifications et les licences pour les technologies de stockage Wi-Fi et SD pour toutes les marques. JEDEC est cependant une organisation qui standardise et octroie des licences à des technologies comme la RAM. Toutes ces sociétés contrôlent des parties vitales de tous les smartphones, y compris ceux de Huawei.

L’interdiction pourrait revenir une fois les 90 jours écoulés, mais il est probable que Huawei et le gouvernement américain trouveront une solution (dans l’intérêt du gouvernement) pour que cela ne se reproduise pas. Pour l’instant, les Huawei peuvent planifier pour l’avenir et, espérons-le, mettre de côté leur plan B.

A lire également : Le premier smartphone pliable de Sony pourrait arriver en 2020

Via : Police Android