Nokia 9 PureView premières impressions : un peu de déception

Une minute après avoir mis la main sur le nouveau Nokia 9 PureView, on m’a donné des excuses pour expliquer pourquoi le téléphone n’était pas l’appareil pour moi, à moins que je ne sois « vraiment » dans la photographie. Attendez, ce ne sont pas les gens qui me disent ça, les mêmes qui essaient de me vendre l’appareil ?

J’aimerais dire qu’ils se sont trompés, mais c’est sûr, plus j’y suis entré, plus je me suis senti frustré d’attendre que les images soient traitées, et le décalage énorme entre les modes de changement de caméra.

A voir aussi : Samsung Galaxy Note rumeur met la prise casque dans les limbes

Ce que j’ai aimé, c’est l’adoption de l’androïde de souche. Je suis un fan après tout et je pense que plus les fabricants d’uniformes peuvent devenir en fournissant un OS reconnaissable à guichet unique, mieux c’est à mon avis.

A découvrir également : 10 choses cool que vous pouvez maintenant remapper sur le bouton Bixby

L’espace de démonstration était pour le moins intime, avec seulement trois appareils sur un stand serré. Néanmoins, j’ai persisté et je lui ai donné 20 minutes de mon temps. Vingt minutes si j’ose dire que je ne reviendrai jamais.

Je perdais rapidement de l’intérêt en attendant et en attendant que les images soient traitées. Après la fermeture forcée de l’application de la caméra à quelques reprises, je suis passé à l’ergonomie générale. Le téléphone lui-même a été rapide (j’utilise beaucoup ce mot cette année), mais comme je l’ai déjà dit, il y a très peu de choses qui différencient la vitesse générale et la sensation du marché des smartphones dits haut de gamme.

J’ai soudain oublié que je n’avais pas pris un selfie. À ma grande surprise, il n’y a pas eu de délai ou de temps de traitement, probablement parce qu’un selfie est une tâche très basique, utilisant seulement une caméra.

J’ai l’impression d’être trop dur avec Nokia, mais le réseau de cinq caméras à l’arrière est vraiment quelque chose à voir. Ça me rappelle un peu la caméra Light L16 d’il y a quelques années, mais en plus jolie. HMD s’est en fait associé à Light pour le module caméra et le post-traitement de l’image, de sorte que les similitudes dans la conception ne devraient pas être surprenantes.

J’avais pleinement l’intention d’obtenir une bonne poignée d’images pour démontrer les grands détails que vous pouvez attendre du Nokia 9 PureView, mais la caméra app force fermé plusieurs fois et il n’a tout simplement pas fonctionné. Je reviendrai encore une fois et j’en ramasserai d’autres avant de rentrer de la CMM.

Ces sacs sous mes yeux se sont vraiment développés pendant mon expérience avec ce téléphone, si j’avais des cheveux, je les arracherais avec frustration. Peut-être que le téléphone passait une mauvaise journée, peut-être que je n’étais pas un bon utilisateur ? J’ai soulevé quelques inquiétudes initiales auprès des représentants de Nokia pour me faire dire : « C’est fondamentalement un projet de R&D pour nous, n’est-ce pas ?…. » Que, je peux absolument respecter, mais n’essayez pas de libérer une naissance un dispositif dans le monde qui sera probablement DOA si l’expérience de traitement d’image ne coupe pas la moutarde.

Alors que mes 20 minutes (peut-être plus ou moins 40) avec le téléphone arrivaient à leur fin, un dernier foc m’est apparu : « Tu dors sur cette unité depuis des lustres là-bas » auquel j’ai répondu : « C’est parce que j’attends toujours les images pour finir le traitement ».

« Tu me brises le cœur », dit-elle en nous quittant en riant.