Les dépôts de marques déposées montrent que Huawei s’apprête à lancer son alternative Android

Avec l’inscription de Huawei sur la liste des entités, cela signifie que l’entreprise n’est plus autorisée à faire des affaires avec des sociétés américaines et vice versa, Google inclus, ce qui signifie que l’obtention d’une licence pour Google Play Services pour une utilisation sous Android est pratiquement hors de question.

Huawei semble s’y être préparé parce que l’entreprise a révélé qu’elle avait un système d’exploitation Plan B qu’elle utiliserait si jamais ce jour arrivait. Aux dernières nouvelles, ce Plan B OS pourrait être lancé cet automne. Comme il s’avère, les rapports pourraient avoir raison parce qu’il semble que Huawei a été occupé par le dépôt de marques déposées pour son système d’exploitation HongMeng dans divers pays à travers le monde.

Lire également : Le OnePlus 7T est-il plus rapide que le OnePlus 7 Pro ?

Parmi les pays dans lesquels la marque a été déposée figurent l’Australie, le Canada, le Cambodge, l’Union européenne, l’Indonésie, l’Inde, le Mexique, l’Espagne, la Suisse et la Thaïlande. Pour l’instant, on ne sait pas grand-chose sur HongMeng, si ce n’est qu’il pourrait servir d’alternative à Android.

Il a été rapporté qu’il pourrait encore être compatible avec les applications Android, suggérant qu’il pourrait s’agir d’une version fourchue d’Android basée sur AOSP. C’est logique, car il serait plus facile pour les Huawei que pour eux d’essayer de construire un écosystème entier à partir de la base. La seule question est, combien d’utilisateurs seraient prêts à acheter un nouveau téléphone Huawei s’il ne fonctionne plus sur une version officielle d’Android ?

A lire également : 30+ Trucs et astuces pour Samsung Galaxy S10

D’après notre sondage, il semble que la majorité d’entre eux passeront probablement sur Huawei, du moins pour le moment.

Source : GSMArena