Quels sont les principes de la didactisation des activités ludiques ?

Les jeux dans leur ensemble ont en commun des principes immuables dont l’existence d’objectifs clairs, des règles spécifiques, un système de retour d’expérience et la mise en jeu de la volonté. Tous les individus s’engageant volontairement dans un jeu essaient généralement de se surpasser afin d’espérer à juste titre une récompense.

En limitant ou en supprimant la possibilité d’une solution évidente, les joueurs n’ont plus d’autres choix que d’être créatifs dans leurs tâches et de planifier stratégiquement leurs actions. À bien des égards, ces principes semblent aussi être les fondements de toute action éducative.

A lire également : Un logiciel pour optimiser la suivi de tous les chantiers

Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon sur les principes qui sous-tendent la didactisation des activités ludiques.

Principe de la pédagogie ludique

A voir aussi : Comment optimiser la gestion du temps de travail ?

De toute évidence, le jeu, quel qu’il soit, joue un rôle majeur dans l’acquisition de nouvelles aptitudes. Le jeu s’est peu à peu intégré dans la pédagogie de la maternelle jusqu’à l’université. Cependant, la pédagogie du jeu requiert certaines compétences et une bonne stratégie de la part de la personne qui désire la mettre en œuvre.

En réalité, le jeu offre à l’enseignant certains avantages. Il donne à ce dernier par exemple la possibilité d’apercevoir les faiblesses du joueur et de prévoir une remédiation dans le processus d’apprentissage. Toutefois, l’enseignant doit bien cerner les enjeux de cette pédagogie ludique avant de la mettre en pratique.

Il est également important de comprendre que la pédagogie ludique passe par des concepts abstraits pour amener l’apprenant à comprendre ce qu’on désire lui enseigner. Il revient donc à l’enseignant de trouver des outils d’évaluation adaptés pour mesurer l’efficacité de la pédagogie utilisée.

Les différents jeux susceptibles d’être des supports d’apprentissage

Plusieurs jeux de réflexion ou de stratégie sont utilisés comme support d’apprentissage en raison de leur incidence sur le cerveau. Le jeu de mots fléchés en fait partie. C’est un jeu de lettres qui consiste à remplir des grilles avec des mots que le joueur doit trouver tout seul en se basant sur les indices placés dans des cases.

Selon le niveau de difficulté, ce jeu nécessite une certaine compétence linguistique. Il contribue à l’amélioration des facultés cognitives. Afin de mieux se familiariser à l’environnement de jeu et progresser plus vite, les joueurs peuvent en cas de besoin, trouver la solution d’un mot fléché ici.

En outre, il existe un autre jeu de réflexion similaire à celui des mots fléchés. C’est le jeu des mots croisés. À l’opposé des mots fléchés, les lettres sont placées à l’extérieur des grilles. Le jeu des mots croisés renforce l’autonomie du joueur et développe de manière spectaculaire ses capacités cognitives. En plus, nous avons le jeu de scrabble, un jeu de société qui permet d’améliorer considérablement son orthographe, la créativité et l’esprit critique.

Impact des activités ludiques sur le développement cognitif

Les activités ludiques constituent un excellent moyen pour le développement cognitif. Ces jeux sollicitent de manière spécifique des aires corticales du cerveau. Elles permettent ainsi à l’apprenant d’améliorer sa mémoire et sa capacité d’analyse afin de résoudre des problèmes complexes.

Elles facilitent aussi l’élocution et aident à stimuler les zones cérébrales de la pensée.  En somme, la pédagogie ludique favorise le développement intellectuel, social, sensoriel et l’apprentissage des langues.