Samsung espère capitaliser sur les malheurs de Huawei

Huawei a longtemps insisté sur le fait qu’ils ne sont pas des espions pour le gouvernement chinois, mais bien qu’ils réfutent ces allégations à maintes reprises, ils ne semblent pas être crus, du moins pas par le gouvernement américain et ses alliés qui envisagent maintenant de remplacer le matériel de communication de Huawei par un autre.

Il s’avère que quelqu’un d’autre pourrait être Samsung, où un rapport de Reuters a révélé que l’entreprise investit des ressources dans l’augmentation de ses activités d’équipement de réseau de télécommunications où elle espère profiter des malheurs de Huawei et tirer profit de cela. Les sources de la publication ont noté que Samsung a depuis lors remanié certains de ses employés, où les gestionnaires et les employés sont transférés de leur division des combinés à leur division du réseau.

A voir aussi : Huawei dévoile la feuille de route de la mise à jour Android 10 pour ses smartphones

Les ambitions de Samsung se font déjà sentir en France, où le transporteur local Orange effectuera cette année des tests 5G avec des équipements Samsung. C’est d’autant plus poignant qu’Orange compte Huawei parmi ses principaux fournisseurs d’équipements, mais les tests effectués avec les équipements de Samsung suggèrent que leurs allégeances pourraient bientôt changer.

Outre les États-Unis, d’autres pays comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont interdit l’utilisation de l’équipement 5G de Huawei, et des pays comme le Canada sont en train d’évaluer les coûts de l’élimination complète de l’équipement de Huawei. Ces changements ne sont pas de bon augure pour l’entreprise et constituent un coup dur pour ses activités, même si, pour être juste, Huawei est loin d’être condamnée, car c’est la dernière fois que l’entreprise a dépassé Apple pour devenir le deuxième plus gros vendeur de smartphones au monde.

Lire également : Comment retirer la cartouche d'encre de l'imprimante HP ?

Source : Reuters